Eclipse


Créer un serveur CoAP

J’évoquai dans un précédent article comment créer un client CoAP directement à partir de la spécification, sans avoir à s’imposer une librairie.

Nous allons donc maintenant voir comment mettre en place facilement un serveur CoAP à partir des différentes solutions déjà existantes sur le marché.

Actinium

Intégré dans la suite logicielle "Californium" mise en avant par la fondation Eclipse dans le cadre de son grand projet "IOT", cet outil est basé entièrement sur des services REST : de l’administration au déploiement de nouveaux services, tout peut être fait par l’appel à des URL. Il est également très simple de créer de nouvelles application puisque tout est codé en Javascript! Il utilise en effet le moteur open source Rhino de la fondation Mozilla. Petit exemple d’application (issu de la documentation) :

app.root.onget = fnc;
app.root.onpost = fnc;
app.root.onput = fnc;
app.root.ondelete = fnc;

fnc = function(request) {
    request.respond(2.05, "Hello World"); 
}

L’ensemble du code est très léger, le serveur se démarre à partir d’un simple Jar :

java -jar actinium-*.jar

Cependant, Rhino est désormais connu pour être un peu vieillissant et ses performances ne sont plus comparables aux moteurs Javascript plus récents, comme le montre ce document. Depuis Java 8, il a d’ailleurs été remplacé par Nashorn.

Node.JS

Puisque nous sommes en train de parler de moteurs JS côté serveur, qu’en est-il de Node.JS? Il existe en effet un module "node-coap" développé par Matteo Collina. Il profite alors des très bonnes performances du moteur “V8” de Google lui permettant de s’insérer dans des applications "temps réel".

Egalement très simple d’utilisation, il permet de tester rapidement les fonctionnalités essentielles du protocole. Par exemple :

var coap = require("coap");

var server = coap.createServer();

server.on('request', function(req, res) {
 switch(req.url) {
  case ('/test') :
   if (req.method == 'GET') {
    res.end("NodeJS CoAP server OK!!!");
    console.log("[test] " + req.method + " to " + req.url);
   }
  break;
  case ('/.well-known/core') :
   if (req.method == 'GET') {
    res.code = '2.05';
    res.setOption("Content-Format", "application/link-format");
res.end(";title=Test server,;title=Hello!");
   }
  break;
  default:
   res.code = '4.04';
   res.setOption("Content-Format", 'text/html');
   res.end('<html><head><title>404 - Not found</title></head><body><h1>Not found.</h1></body></html>');
   console.log("[404] " + req.method + " to " + req.url);
  break;
 }
});

On voit ici qu’il est très facile de mettre en place un serveur répondant à différentes URL et requêtes HTTP.

Au passage, vous pouvez lire dans cet exemple l’implémentation de la découverte de services (discovery) utilisée par CoAP et constituée d’une requête GET sur l’URL "/.well-known/core" renvoyant du contenu au format "CoRE Link Format" (RFC 6690).

Ponte

Pour aller plus loin, cet autre module Node.JS propose une solution complète mêlant HTTP, CoAP et MQTT (protocole basé sur du publish/subscribe), en plus notamment de quelques connecteurs vers des bases de données NoSQL :

Je vous laisse le soin de découvrir ses fonctionnalités.

Amusez-vous bien!


Fichier(s) joint(s) :

0 commentaires: